Archive | Micro-nouvelles RSS feed for this section

Micro-histoire 2

28 Oct

Sous terre à Paris, dimanche matin
Même le métro semble rouler apaisé.
Je monte, calme, mais un musicien
Prépare ses instruments, un présage… mauvais!

Le mendiant regarde le sol, silencieux.
Maugréant, je le fixe des yeux.
Cheveux longs, cuir, franges, pin’s, tatouages…
Dans mon ciel voûté, un nuage.

Puis une voix profonde s’élève
Une de ces voix qui devient
Le bitume, Jack Daniels, le rêve
Et sa guitare, comme un écrin.

Alors je m’envole vers Dundee,
Me laisse prendre par la main.
Mon guide disparaît derrière sa mélodie
Ni peur, ni soif, ni faim.

Heureux, je cherche de la monnaie.
Le remercier de faire la manche.
Mais il me regarde et fait
« Désolé, pas de travail le dimanche ».

Micro-histoire

7 Sep

Bonjour à tous!

Une tentative aujourd’hui : créer une histoire uniquement à l’aide de micro-nouvelles de 6 mots. Ces histoires sont sans lien direct, on peut penser qu’il s’agit de la même personne à différents âges…

Je vous laisse découvrir le résultat, certes un peu spécial, mais agréable j’espère!

 

Il rigole en tapant la voiturette.
Elle, agacée, répète sans cesse : « Arrête! »
L’enfant, regard malicieux, s’entête…
Il file, mains sur ses larmichettes.

Elle le regarde pleurer, il jouit.
Elle est coupable, lui bon mari.
On le plaint, on la honnit,
Des cornes certes, mais elle aussi!

Sur scène, son bouquet de fleurs,
Une bonne soirée mais un malheur.
Dossier à boucler, évidemment première heure.
Lui voulait la mer sur un steamer…

Ma vérité : elle a toujours tort.
Elle cherchait un père, un mentor.
Le mariage : ma boîte de Pandore!
Elle est embaumée pourtant sourit encore.

Micro-nouvelle 1

24 Juil
  • Crachin d’aurore, il rentre. Seul.
  • Quitus et lettre, il titube heureux !
  • Les feuilles tombent sur la nappe.
  • S’entête. Rouspète : « Arrête ! ». En miettes…
  • Elle râle dans l’escalier. Vengeance.
  • Le réconfort d’une épaule. Trompée.
  • Elle fume. Il épouse sa sœur.
  • Assaut final, il mime le mort.
  • Au pas, au trot… Aux morts !
  • La peau ? Écorchée. Le vélo ? Effrayant.
  • Cerises aux oreilles, Maman la photographie.
  • Franches rigolades, il va se marier.
  • Albums sépia, le grenier se livre.
  • Le Mortel : Dom, Jack, bakelite chips…
  • Sous les palmiers, la plage submergée.

WTF is a micro-nouvelle?

24 Juil

Un petit post pour préciser ce qu’est une micro-nouvelle.

Comme son nom l’indique, et tu n’auras pas manqué de le remarquer cher lecteur!, la micro-nouvelle est une petite nouvelle, très petite. Différents styles cohabitent : 4 mots, 6 mots, 3 lignes ou 300 signes…

Plusieurs auteurs s’y sont penché dont notamment Ernest Hemingway une fameuse micro-nouvelle à 6 mots « For sale : baby shoes, never worn« . L’idée est de suggérer une histoire et non pas seulement un sentiment (comme le font les Haïkus japonais) en faisant appel aux capacités du lecteur à interpréter, comprendre, imaginer.

L’intérêt de ce style est multiple. Il est tout d’abord d’actualité : à l’heure où Twitter rentre dans le langage, où chacun laisse une trace de sa vie trépidante sur Facebook et où on envoie des fusées sur la Lune, le style concis se développe et s’impose. Par ailleurs,il s’agit d’un style exigeant dans lequel chaque mot compte, puisqu’il est compté. Il fait donc appel à l’imaginaire, à la culture au sens propre et il faut bien le dire, à l’humour souvent.

J’ai choisi de prendre le modèle d’Hemingway en six mots mais là, ne me demande pas pourquoi!

Pour plus de renseignements, un article assez complet dans Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Micronouvelle#Caract.C3.A9ristiques).

Enjoy!

%d blogueurs aiment cette page :